Centre   Gérontologique   Départemental

CGD13 » La Maladie d'Alzheimer » Son histoire

La détérioration mentale progressive survenant avec l'âge a été reconnue et décrite tout au long de l'histoire. Cependant, ce n'est qu'en 1907 qu'une analyse histopathologique de cerveau atteint de démence a été réalisée par le Docteur Aloïs Alzheimer, un physicien allemand.

Il étudia une femme qui était décédée après avoir souffert pendant plusieurs années de pertes de mémoire sévères, de confusion et des difficultés à comprendre des questions. Après sa mort, il pratiqua une autopsie sur son cerveau et décrivit alors des dépôts denses à l'extérieur des cellules nerveuses (les plaques amyloïdes). Il nota également la présence d'inclusions intracellulaires caractérisant une dégénérescence neurofibrillaire.

Alois ALzheimer (1864 - 1915)
Aujourd'hui, ce dysfonctionnement dégénératif du cerveau porte son nom. L'observation des plaques séniles et de la dégénérescence neurofibrillaire est encore nécessaire aujourd'hui afin d'obtenir un diagnostic définitif de la maladie d'Alzheimer.

La maladie d'Alzheimer est une maladie neuro-dégénérative, c'est-à-dire que les neurones dégénèrent et meurent. Ces neurones qui servent à programmer un certain nombre d'actions, en disparaissant, entraînent la perte de ces capacités.

On associe souvent la maladie d'Alzheimer à la perte de mémoire car ce sont effectivement les neurones localisés dans la région de l'hippocampe, siège de la mémoire, qui sont les premiers atteints. Malheureusement, petit à petit d'autres zones du cerveau seront touchées et mèneront à la disparition progressive des capacités d'orientation dans le temps et dans l'espace, de reconnaissance des objets et des personnes, d'utilisation du langage, de raisonnement, de réflexion...

Modifié le 3 avril 2013 14:41:25

Fichiers joints

MAIA

Le projet MAIA, porté depuis 2014 par le CGD, vise à la fluidification du parcours de soins et d’aides aux personnes âgées.

CGD le guide pratique

En un clin d'oeil  toutes les informations utiles sur les activités de l'établissement

Protection des Données

Le CGD s’est mis en conformité avec le Règlement Général européen sur la Protection des Données (RGPD).